AOP Prés-Salés de la baie de Somme

Reconnaissance en Appellation d’Origine 2007

pré salès de bais de somme.jpg
logo prés salès baie de somme.jpg

ODG Association de défense de l’AOP Prés-Salés de la Baie de Somme

19 place Saint-Martin 80230 SAINT-VALERY-SUR-SOMME

Tél. : 06.81.21.75.69

Site web : agneaubaiedesomme.com

e-mail : odg.aop.pres.sales.bs@gmail.com

EN QUELQUES CHIFFRES

11

EXPLOITATIONS
PRODUCTRICES

1

ABATTOIR

4

2 GROSSISTES
2 CONSERVERIES

70

BOUCHERIES 
RESTAURANTS

40

PRODUCTION
/ Tonnes

Les principaux points du cahier des charges de

l'AOP Prés-Salés de la Baie de Somme


>    Agneaux de races « Suffolk », « Hampshire », « Roussin », « Ile de France », « Rouge de l’Ouest », « Boulonnais » et
   « Vendéen » en races pures ou en croisements.
>    Nés, élevés et abattus dans la zone d’appellation.
>    75 jours minimum de pâturage en baie, 
>    135 jours de vie minimum avant abattage.
>    Alimentation sans OGM, ensilage interdit.
>    Animaux âgés de moins de 12 mois à l’abattage.
>    16 kg carcasse minimum.

Eléments de description du lien au terroir

Au cœur de l’aire géographique, les animaux destinés à la production de l'appellation d'origine « Prés-salés de la baie de Somme » sont élevés sur un territoire en équilibre entre la mer et la terre : le marais salé appelé localement « mollières », ainsi que sur le territoire des communes limitrophes qui forment la plaine maritime picarde. 
Le marais salé constitue un territoire à forte contrainte résultant d'une confrontation perpétuelle entre la mer et la terre sur la partie haute de l'estran. Les marais salés, dont le sol est formé d’une vase marine appelée tangue, sont recouverts par la mer au moins 50 jours par an, ce qui entraîne le développement d’une végétation halophyte appréciée des ovins. La surface des marais salés évolue constamment sous l’influence des phénomènes de sédimentation et d’érosion.
Les agneaux sont élevés sous la mère en pleine liberté. Chaque jour, ils parcourent de nombreux kilomètres ce qui permet un meilleur développement des muscles et confère à la viande un gras persillé. La viande en est d'autant plus tendre, plus juteuse, avec un goût plus fin.